L'agent du chaos
EAN13 : 9791022608350
ISBN :979-10-226-0835-0
Éditeur :Anne-Marie Métailié
Date Parution :
Collection :BB ITALIENNE
Nombre de pages :320
Dimensions : 21 x 14 x 2 cm
Poids : 349 g

L'agent du chaos

Jay Dark a-t-il vraiment existé ? Deux hommes, un romancier et un avocat, se retrouvent dans des lieux insolites de la capitale romaine. Maître Flint prétend raconter la véritable histoire de Jay Dark, agent de la CIA chargé de répandre les nouvelles drogues des années 70 dans les mouvements de contestation étudiants. On suit alors le parcours d'un jeune enfant des rues, cambrioleur à Manhattan, puis cobaye dans la célèbre clinique de Bellevue Hospital où fut lancé le Programme, qui expérimenta sur des patients plus ou moins volontaires les effets du LSD et de bien d'autres drogues. On le retrouve au cœur de l'essor de la contre-culture, de Berkeley à Londres en passant par San Francisco et New York, des readings de Burroughs et Alexander Trocchi aux folies de Warhol et Timothy Leary, des errances en bus bariolé à l'essor des Black Panthers. Mêlant sans cesse la réalité historique et la trame romanesque où se heurtent, s'allient, se tuent parfois, un sénateur réactionnaire, un savant fou ancien nazi, et aussi militants sincères, riches héritières, poètes et allumés divers, le roman pose la question : les mouvements de jeunesse et de la contre-culture des années 70 ont-ils été manipulés par les services secrets ? Et dans quel but ? Avec son puissant talent de conteur, De Cataldo nous fait revivre l'épopée d'une époque où tout a changé, pour que rien ne change.

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Une brève histoire du chaos

5 étoiles

Par .

L’ambition était folle, mais bien réelle. Dans les années 1950 à 1970, sous le
nom de code « Projet MK-Ultra », une branche obscure de la CIA développa un
programme ultra-secret, illégal, visant à manipuler massivement les esprits.
Au cœur de la Guerre froide, puis des vagues de contestation hippie et
étudiante, les maîtres-espions américains comptaient sur le pouvoir des
drogues pour saper les idées contrariant leurs intérêts. Formidable matière
livresque.

**Entre fiction et document, espionnage et politique
**
Mais quelle histoire tisser sur cette trame pour en exprimer la dangereuse
mégalomanie ? Comment jouer d’un scénario aussi improbable, au puissant parfum
de théorie du complot ? Giancarlo De Cataldo a opté pour la pente la plus
raide, sorte de face nord escarpée d’une « brève histoire du chaos ». Habituel
chroniqueur de l’ordre imbécile qui régit les mafias, le magistrat-écrivain
romain est sorti de sa zone de confort. Avec « L’agent du chaos », l’auteur de
« Romanzo Criminale » et de « Suburra » s’aventure dans un espace littéraire
peu fréquenté, entre réalité et fiction, politique-fiction et espionnage,
document romancé et roman à clefs.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u