Audiard / le livre petit mais costaud, Le livre petit mais costaud
EAN13 : 9782755649420
ISBN :978-2-7556-4942-0
Éditeur :Hugo Image
Date Parution :
Dimensions : 22 x 17 x 1 cm
Poids : 517 g

Audiard / le livre petit mais costaud

Le livre petit mais costaud

De

18.50€
Le 15 mai 2020, nous fêterons le centenaire de la naissance de Michel Audiard, le scénariste et dialoguiste le plus populaire du cinéma français. L’occasion de (re-) découvrir de façon originale un pan du patrimoine cinématographique entre chefsd’oeuvre, films culte et oeuvres méconnues en faisant la part belle aux anecdotes savoureuses et décalées (secrets de tournage, répliques, chiffres, contributions inconnues…), et aux thématiques jamais traitées.

Anecdotes : -Pas de chansonnette pour Bourvil dans Garou-Garou, Le Passe-muraille (1951) • Audiard-De Funès – la sauce ne prend pas • Le discours du Président refilmé 66 fois et la colère de Gabin • Céline cité en loucedé • L’ombre du Général plane sur Les Tontons flingueurs, etc.

Encarts thématiques : -Meurisse, Montant, Belmondo : de l’escroquerie considérée comme un des beaux-arts • Les titres auxquels vous avez échappé • Audiard et Gabin – une histoire de grandes gueules • Quand Audiard adapte Simenon, etc.

Sans oublier des analyses des films cultes (Les Tontons flingueurs, Un singe en hiver, Faut pas prendre les enfants du bon Dieu…, Garde à vue…) et des portraits de famille (Gabin, Blier, Grangier, Blanche, Lino Ventura, Verneuil, Serrault, Belmondo, Mireille Darc…) Un digest de l’oeuvre de Michel Audiard, entre cinéphilie et faits divers présenté de façon moderne et ludique.

1 Commentaire 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Michel Audiard est né le 15 mai 1920, il y a donc tout juste cent ans, et décédé le 28 juillet 1985. Beaucoup de livres ont été écrits sur lui, sur ses films, sur ses dialogues. Celui-ci permet de (re)découvrir la vie et l’œuvre de cet inventeur de formules passées à la postérité. Ses amitiés avec les acteurs : Jean Gabin, Lino Ventura, JP Belmondo, Jean Carmet, Bernard Blier, Michel Serrault, Mireille Darc... sont basées sur les mots, la bouffe et le vélo pour certains. Quelques brouilles, jamais longues.

Audiard, c'est le cinéma populaire des années 50/60/70 : les flics, les truands, les paumés, tous ceux qui ont quelque chose de particulier, un truc pas comme les autres. A travers ce livre, on revoit tous les films, pas toujours bons, mais qui me font toujours sourire. Phlippe Lombard ne peut pas éviter de citer certaines répliques devenues cultes :

"Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent."

"Je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot, c'est te dire si dans ma vie j'ai entendu des conneries, mais des comme ça, jamais !"

"Dans des circonstances que je tiendrai secrètes, une personne dont je tairai le nom m'a dit des choses que je ne peux pas répéter. Mais en gros, comme ça, l'idée serait de vous envoyer contre un platane. Flac ! Comme une crêpe !"

Et je passe volontairement les plus connues, sur les cons, la dissémination façon puzzle,

Dans les années 80, suite à la mort accidentelle de l'un de ses fils, Audiard devient plus grave, il change de registre, c'est notamment Garde à vue.

Le livre de Philippe Lombard se déguste linéairement ou pas, on peut choisir sa période, ses acteurs ou réalisateurs fétiches. Il liste tous les films d'Audiard et sa participation, scénariste, dialoguiste et réalisateur, il y en a même des connus dont j'ai oublié qu'il était dialoguiste. A garder pas loin de soi pour les futures soirées, lorsque comme moi, on ne retient pas les répliques par cœur. Je suis toujours stupéfait et admiratif de ceux qui peuvent citer des tirades, des répliques, des citations sans pense-bête.