Julie Manet, La mémoire impressionniste
EAN13
9782754112314
ISBN
978-2-7541-1231-4
Éditeur
Hazan
Date de publication
Collection
Catalogues d'exposition
Nombre de pages
224
Dimensions
29,3 x 22,6 x 4,2 cm
Poids
1516 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Julie Manet, La mémoire impressionniste

De ,

Autres contributions de

Hazan

Catalogues d'exposition

Offres

Catalogue officiel de l’exposition  Julie Manet, La mémoire impressionniste  du 19 octobre au 20 mars  2022 au musée Marmottan Monet. La première monographie illustrée désormais disponible sur Julie Manet, dont seul son Journal de 1893 à 1899 a été publié à ce jour.  S’appuyant sur des sources pour la plupart inédites, Marianne  Mathieu, Dominique d’Arnoult et Claire Gooden proposent en effet la  première véritable somme sur Julie Manet (fille unique de Berthe Morisot et nièce d’Édouard Manet) et son entourage, et retracent de façon aussi exhaustive que possible la vie et l’oeuvre d’une femme qui porte en elle la mémoire de l’impressionnisme. Julie Manet (1878-1966) est une figure incontournable de la vieartistique et littéraire parisienne de la fin du XIX siècle et de lapremière moitié du XXe siècle. Son enfance et son adolescence se déroulent dans un univers bourgeois et cossu, au contact permanent de personnages illustres, parmi lesquels Stéphane Mallarmé et Pierre Auguste Renoir. Dès son plus jeune âge, sa mère, son oncle, et plus tard ses collègues impressionnistes la prennent pour modèle et l’initient à leur art. Orpheline à l’âge de dix-sept ans, la dernière des Manet vit alors avec ses cousines Paule et Jeannie Gobillard – future
Mme Paul Valéry –, menant une existence d’une liberté inédite pour une jeune fille bien née de son époque, et développant dans le même temps une intense ferveur religieuse qui ne la quittera plus. Avec son époux, le peintre et collectionneur Ernest Rouart, elle s’attachera sa vie durant à servir la mémoire de leurs éminents
ascendants. Ensemble, ils enrichissent la collection d’oeuvres d’art dont elle a hérité, acquérant aussi bien des toiles deChardin et Fragonard que des Gauguin de Tahiti et des panneauxde Nymphéas du dernier Monet.
S'identifier pour envoyer des commentaires.