Sabine D.

Conseillé par (Libraire)
5 novembre 2022

Un magnifique hommage aux ouvriers des chantiers navals de la Seyne-sur-Mer !

Narval intègre à 21 ans, comme graisseur, « la grande famille » des Chantiers navals de la Seyne-sur-Mer où travaille déjà son père comme ajusteur. Il y restera jusqu’en 1986, poussé vers la sortie suite à la restructuration de ce poumon économique de la ville, sous l’effet de la dégradation économique et malgré la mobilisation syndicale. L’auteur relate la lente mort sociale de ces ouvriers qui tenteront une reconversion si la santé leur en laisse le temps. L’amiante respirée pendant des années sera fatale à la plupart d’entre eux. Un roman puissant sur la désindustrialisation, le délitement social et la solidarité ouvrière qui nous fait entrer dans l’intimité de la vie des ouvriers en leur rendant un magnifique hommage.

Conseillé par (Libraire)
5 novembre 2022

Poignant !

Au XIXème siècle, cinq cents colons français à qui on a promis 7 hectares à titre gratuit par famille, débarquent en Algérie, en pleine saison des pluies, hébergés sous des tentes, dans un camp de fortune surveillé par les soldats. Séraphine et sa famille tentent de survivre dans des conditions inhumaines, bercés par de douces illusions sur une terre promise qui va très vite devenir leur pire cauchemar. Un soldat relate la stratégie de dépossession des villages, par la terreur et le carnage (pillage, viol, exécution des réfractaires…) mise en œuvre par la République française. Ce roman propose un double regard (une femme de colon sans espoir et un soldat cynique, bourreau naïvement bienfaiteur) qui permet d'aborder une période peu évoquée de l’histoire de la colonisation en Algérie. Une écriture brute qui oublie les points pour aborder la violence, la perte, la folie et la résilience.

Eugène Ébodé

Gallimard

20,00
Conseillé par (Libraire)
19 octobre 2022

Un magnifique hommage à une mère !

Dans ce roman d’autofiction, l’auteur revisite son enfance camerounaise depuis le décès de sa mère, alors qu’il n’a pu se rendre à son enterrement dans son village. Sa mère a vécu 79 années bien remplies, élevant et adoptant plus d’une dizaine d’enfants et pour qui les diplômes primaient sur toute autre passion ou inclinaison. Eduquée dans le matriarcat de son village elle usait de sa faculté à contester, sans jamais être allée à l’école, à son immense regret. Un magnifique hommage à cette mère disparue dans une langue toujours aussi riche, truculente et colorée. L’auteur dresse le portrait d’une femme courageuse, indépendante, ambitieuse et pleine d’amour et de bienveillance pour les siens.

20,00
Conseillé par (Libraire)
19 octobre 2022

3 Rastignacs dakarois attachants !

Trois lycéens sénégalais viennent de passer leur bac et attendent fébrilement les résultats qui conditionneront leur avenir professionnel. Tibilé (Soninké), rêve de poursuivre ses études en France et doit pour cela obtenir une mention, Issa (Peul) veut devenir styliste et doit obtenir son bac pour intégrer l’école de mode de Dakar et Neurone (Diola), son visa pour la France déjà acquis, ambitionne de mettre ses qualités exceptionnelles au service d’une haute fonction publique. Leur bac en poche, l’heure des choix est venue qui éclatera le trio : rêve de succès pour Issa, de richesse pour Neurone et de solitude pour Tibilé. On suit les tribulations de ces Rastignacs dakarois très attachants, dont les choix sont entravés par le poids des familles, des communautés, des milieux sociaux, des traditions, des codes, des castes et des ancêtres. La plume est légère portée par les couleurs et les sons du Sénégal. Essai transformé par ce 2ème roman pour cet auteur qui aborde là encore le monde de l’adolescence avec bienveillance.

Fleuve Editions

17,90
Conseillé par (Libraire)
19 octobre 2022

Un thriller écologique

Sur la façade Atlantique, le passage de la tempête Maya, en ce mois de mars, plus violente que prévue, menace d’amplifier les risques de submersion du littoral et des terres voisines. Dans le même temps, de nombreux corps de « suicidés », principalement des migrants sont repêchés depuis une semaine, touchés par une encéphalite, causée par un virus non identifié qui menace la station d’épuration des eaux usées de l’agglomération nantaise. Des agents du bureau parisien des Nouvelles Menaces s’associent aux enquêteurs locaux sur la piste notamment d’un chercheur biologiste disparu du Labo P4 de Lyon. Ce thriller écologique nous entraîne dans une nouvelle situation extrême qui repose à la fois sur le déchaînement des éléments de la Nature et sur l’action des hommes pour ne pas l’entraver, sciemment portés par un pessimisme quant à la nature humaine. L’auteur de « Noir » et « Rouge » excelle dans l’extrapolation de situations glaçantes et probables.